Covid-19 et si une gestion fine des arrêts maladie avait un effet positif sur votre trésorerie ?

Covid-19 indemnités journalières KMSI

Avec l’arrêt de l’économie, le cash-flow est la denrée rare et décisive, sous haute surveillance des entreprises. Et si une gestion très fine des indemnités journalières était pour les entreprises qui subrogent, une solution plus que prometteuse ?

En outre, les directions financières seraient surprises d’apprendre que 30% des indemnités journalières avancées par les services paie ne sont jamais remboursées par les CPAM sans action complémentaire de l’entreprise dans les 2 anssous peine de forclusion. En cause la difficulté à identifier dans le flux des arrêts maladies ceux qui posent problèmes pour être remboursés. Bien souvent, il faut pointer arrêt par arrêt, les remboursements des CPAM et vérifier les différences avec les indemnités avancées en paie pour s’en apercevoir. Un travail minutieux et chronophage qui jusqu’ici n’était pas toujours prioritaire. En période de trésorerie en berne, automatiser cette action de rapprochement, permet de pointer automatiquement les dossiers bloqués et de mettre en œuvre les actions nécessaires à leur résolution. En jeu, 300 000 euros par an pour une entreprise de 1000 salariés !

Vous souhaitez plus d’informations sur nos solutions IJ ?